Koibana l’amour malgré tout !

L’amour, que de complication !!!!! Il en existe de nombreux genre et tous sont uniques et intéressants. Mon amitié m’a permis d’entrer en possession d’un manga qui rempli ces conditions. Quoi que narrant une histoire assez classique dans le patrimoine manga japonais, celle-ci demeure authentique par son charme, son amusante écriture et son mélange de genre.

« Hanabi Marui déteste les garçons. Une vraie malchance, puisqu’un concours de circonstances l’oblige à s’inscrire dans un établissement mixte. Comble de l’horreur: le genre masculin y est largement majoritaire !! Et la situation ne fera qu’empirer lorsque Chikai Uno, l’Apollon du lycée, jettera son dévolu sur elle… »

img_title-big

Hanabi est ce que l’on appelle une « misandre », une fille qui porte les garçons en horreur, qui ne peut même pas supporter leur présence de près comme de loin. Cette horreur est l’instrument permettant le comique du manga, l’auteur construit presque une pièce de théâtre avec un comique de situation récurent et et des comiques de répétitions nombreux.  De plus six romances se mélangent dans le manga se qui constitue un bon nombre d’action intéressantes et permet de créer beaucoup de gags !!!

10 tomes composent cette séries. Très bien dessinée, elle est tout aussi agréable à lire. Une pureté se dégage de ces mangas pourtant très classique et très prévisible. Nagamu Nanaji a aussi écrit le manga : »Parfait-Tic », un autre chef-d’oeuvre.

 

Laisser un commentaire

Lecorpoete |
Histoiredelartedna |
Arts Guil |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Richard vanloot
| Fredecreations
| Azéma Marine